catacombes

©GaspardDuval

Olivier Pierre René Estiez, thanatologue et Franc-Maçon, propose une visite insolite des Catacombes de Paris. Dans la pénombre des souterrains, il invite le profane comme l’initié à s’interroger sur le symbolisme de la mort.

Privilège de la visite guidée, vous ne ferez pas la queue pour visiter les Catacombes de Paris. Olivier Pierre René Estiez a en effet ses entrées. Mais avant de descendre vingt mètres sous terre, il nous fait remarquer au beau milieu de la place Denfert-Rocherau le lion vert du Franc-maçon Frédéric Auguste Bartholdi. En alchimie, il est associé au V.I.T.R.I.O.L. Ces initiales résument de manière hermétique la célèbre formule des alchimistes : Visita interiorem terrae rectificando invenies operae lapidem, soit, selon une traduction de Jean Servier, Descends dans les entrailles de la terre, en distillant tu trouveras la pierre de l’œuvre. Ce qui en d’autres termes pourrait signifier : Descends au plus profond de toi-même et trouve le noyau insécable, sur lequel tu pourras bâtir une autre personnalité, un homme nouveau. Un escalier en colimaçon marque le début de cette visite dans les profondeurs de Paris.

catacombes

©GaspardDuval

Un voyage initiatique

Dans la pénombre des galeries reposent ici les ossements de près de six millions de Parisiens, transférés pour la plupart entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XIXe siècle, suite à la fermeture des cimetières pour raison d’insalubrité. Les yeux fermés, notre guide nous conduit dans une salle rappelant le cabinet de réflexion maçonnique où trônent des obélisques noirs et blancs. « Autrefois, il existait ici une porte verte avec une étoile à cinq branches ». Pour les initiés, cette étoile flamboyante est un symbole parlant. En fronton, le fameux vers de Virgile traduit par le Franc-maçon Jacques Delille : « Arrête ! C’est ici l’empire de la mort » rappelle également le rite d’initiation maçonnique : si seule la curiosité t’a conduit ici va t’en !

La source de l’oubli 

ossements

©GaspardDuval

Les allées d’ossements se succèdent, bien agencées, ici le noble côtoie le pauvre. La plupart des crânes n’ont plus de mâchoires, « ils gardent ainsi le secret de la mort » précise notre guide. Un peu plus loin, coule une fontaine dite Source du Léthé ou Source de la Samaritaine, en fonction des convictions de ceux qui l’ont ainsi nommée. C’est ici que s’achevait la cérémonie de bizutage des élèves de l’école des Mines. Pour les Francs-maçons, ce lieu rappelle le baptême de purification nécessaire à toute renaissance. Les catacombes réunissent ainsi tous les éléments nécessaires au grand voyage initiatique : terre /mort, eau/ renaissance, feu /purification, air/spirituel.

Le sens de la vie

D’un point de vue historique, rien n’atteste que les catacombes furent un lieu de cérémonies maçonniques. Il s’agit plutôt de légendes urbaines. Notre guide d’ailleurs parle bien de symbolisme et d’une visite à la fois maçonnique, philosophique, philanthropique. Pour les profanes, c’est l’occasion de découvrir ce lieu unique et de pouvoir poser des questions à un initié tout en s’interrogeant sur la mort et le sens de nos vies sur terre.

 

Prochaines visites le vendredi à 10h33 : vendredi 3 avril, vendredi 17 avril, vendredi 15 mai, vendredi 29 mai, vendredi 5 juin, vendredi 19 juin, vendredi 26 juin.

 

Tarifs : 33€

L’inscription se fait uniquement à l’avance en ligne sur www.moxity.com ou par un chèque envoyé à l’adresse indiquée ci-dessous

Olivier Pierre René Estiez

22 rue de Vouillé 75015 Paris

olivierestiez@hotmail.com

estiez@yahoo.fr

06 63 34 64 94 (+33 6 63 34 64 94 depuis l’étranger)

Découvrir le Paris souterrain : https://www.facebook.com/Catacombes.Interdites?fref=photolivre gaspard