JEUX EN SOCIETE Entre la poire et le dessert, des convives observent la scène du crime. Ils ont deux heures pour démasquer le coupable. La société Mortelle Soirée s’installe à Paris après avoir conquis le sud de la France.

Photo de l'observation de la scène du crime, interrogatoire des différents suspects…le crime était presque parfait

Le crime était presque parfait (photo©Mlle Liberté)

Paris 12 – Une trentaine de personnes sont conviées pour cette soirée des plus originales. Au menu, dès l’entrée un macchabée, le cœur transpercé par un stylo, en plat principal un pavé de bœuf forcément saignant, agrémentez le tout de quelques indices sulfureux et le témoignage d’un curieux réceptionniste. Voilà la recette de Mortelle Soirée, un jeu grandeur nature où les participants mènent l’enquête et tentent de démasquer le coupable. Ce concept original venu d’Angleterre a été  repris en 2008 par le comédien et auteur toulousain, Pascal Martin. Face au succès grandissant, Cécile Namer s’est associée au projet, le développant depuis quelques mois dans le nord de la France. « L’avantage de ce jeu est qu’il se décline à l’infini en fonction de la durée souhaitée, de l’ambiance ou du lieu» précise la jeune femme.

Scène de crime

Enquête médiéval dans un château, ambiance seventies dans un restaurant pour un anniversaire, express dans le TGV et même en version anglaise, ces différentes formules font bien-sûr varier les prix du simple au double mais s’adaptent aussi bien à des particuliers attirés par une sortie insolite qu’à des entreprises qui souhaitent développer un esprit d’équipe chez leurs collaborateurs. Car, en plus de passer un moment agréable, ce jeu est aussi un formidable révélateur de comportement. Très vite se révèlent les personnalités : le méticuleux classe par ordre d’importance chacun des indices, l’affectif décortique les relations amoureuses des suspects, le meneur de groupe distribue les tâches tandis que le créatif imagine les mobiles les plus farfelus… Les scénarios sont en tout cas très bien ficelés et chacun se laisse vite prendre au jeu.

 

www.mortellesoiree.com

 

 

Cet article a été publié dans Vincennes Infos  n° 677 ( http://www.vincennes.fr/S-informer/Vincennes-info)  dans le cadre de sa profession et a donc reçu  à ce titre une rémunération de la Ville en tant que journaliste..